Kit Cubox de Joyetech Agrandir l'image

Kit Cubox de Joyetech

54,95 €

Le Kit Cubox de Joyetech qui combine le design élégant et compact de la Cubox et l'Atomiseur Cubis 2 offre une batterie intégrée de 3000mAh d'une puissance maximale de 50W avec charge rapide 2A.

Plus de détails

En achetant ce produit vous gagnez 54 points de fidélité. Votre panier au total cummulera 54 points de fidélité que vous pourrez convertir en un bon de réduction de 2,70 €.


Fiche technique

Poids 135.5g
Hauteur 105mm
Longueur 41mm
Largeur 22.5mm
Puissance 50W
Autonomie 3000mAh
Matériaux tank acier inoxydable
Contenance 2ml
Résistances 0.6ohm
Garantie 3 mois
Type Kit
Fabricant Joyetech
Modele Cubox avec Cubis 2

En savoir plus

Kit Cubox de Joyetech

photo du kit cubox de joyetech décliné en gris, noir, blanc, jaune, rouge et bleu.

Joyetech associe sa Cubox et son atomiseur reconstructible Cubis 2 pour offrir une capacité de 2ml et une puissance maximale de 50W grâce à une batterie intégrée 3000mAh. Ergonomique, la Cubox avec Cubis 2 offre un design élégant et compact et un tirage de vapeurs plus restreint mais plus doux.

Dimensions

photo des dimensions du kit cubox de joyetech

Compact et Puissant

photo du kit cubox de joyetech en main.

Le format compact du Kit Cubox de Joyetech offre une prise en main simple. D'une capacité de 3000mAh, il est alimenté par une batterie intégrée allant jusqu'à 50W de puissance, suffisants pour produire d'importants nuages de vapeur.

Système de sécurité

photo du kit cubox de joyetech avec vue sur la partie supérieure.

L'atomiseur Cubis 2 de Joyetech est équipé d'un système de verrouillage enfant (dual child). Pour le mettre en place, il faut d'abord tourner la bague d'airflow pour fermer l'entrée d'air et s'assurer que les deux marques correspondent. Puis, il faut visser jusqu'à la flèche et ouvrir le top cap.

Remplissage

photo ddu système de remplissage du kit cubox de joyetech.

Le remplissage du Kit Cubox d'une capacité de 2ml se fait par le haut. Il faut pour cela ouvrir le top cap et déposer le e-liquide directement dans les trous latéraux.

Indicateurs LED

photo des indicateurs LED du niveau de charge situés sur la partie supérieure de la box et près de l'atomiseur.

La Cubox dispose d'indicateurs LED qui s'allument sous forme d'un ventilateur lorsque vous appuyez sur le bouton "Fire". Des petites barres LED informent également du niveau de charge de la batterie.

tableau du pourcentage de batterie correspondant au nombre de barres de l'indicateur led du kit cubox de joyetech.

Chargement

photo du mode de chargement via câble usb à un ordinateur du kit cubox de joyetech.

La Cubox de Joyetech adopte un nouveau système de chargement qui offre une capacité de chargement rapide grâce à un courant de charge maximum de 2A.

Airflows réglables

photo de l'airflow supérieur du kit cubox de joyetech.

L'airflow a été placé sur la partie supérieure de l'atomiseur Cubis 2. Pour le régler, il suffit de tourner la bague rotative d'airflow dans un sens ou dans l'autre pour ajuster l'entrée d'air.

Protection de la batterie

photo des protections contre la surchauffe, la sur-tension et la décharge rapide du kit cubox de joyetech

Le Kit Cubox est doté de plusieurs protections : contre le sur-chargement, la sur-tension et la décharge rapide pour une utilisation efficace et fiable.

Caractéristiques du Kit Cubox de Joyetech

- Dimensions : 105 x 41 x 22,5mm

- Poids : 135,5g

- Batterie intégrée : 3000mAh

- Puissance maximale : 50W

- Capacité : 2ml

- Courant de charge maximum : 2A

- Connecteur : 510

Coffret

- 1 Cubox de Joyetech

- 1 Atomiseur Cubis 2

- 2 Résistances ProC-BF (0.6ohm)

- 1 Tube Pyrex

- 1 Drip tip

-  1 Lot de pièces de rechanges

- 1 Câble USB

- 1 Manuel d'utilisation

- 1 Carte de garantie

- 1 Carte d'avertissement

Avis

  • C. Pierre
  •  le 09/12/2017
  • 2/5
Produit médiocre

Accessoires

Faqs

    1.Quelle est l’autonomie d’une batterie ?

    Le milliampère-heure, généralement écrit "mAh", est l'unité désignant la quantité d'énergie qu'une batterie pourra restituer. L'autonomie en est la directe conséquence. Plus la valeur en "mAh" d'une batterie est importante, plus le sera son autonomie.

    2.Qu’est-ce que le reconstructible ?

    Un atomiseur reconstructible (ou réparable) est un atomiseur qui permet de refaire soi-même ses résistances, par opposition à un clearomiseur classique dont les résistances sont vendues pré-montées et prêtes à l'emploi sous la forme de têtes interchangeables.

    Généralement plus chers à l'achat, ces atomiseurs sont, à terme, plus intéressants d'un point de vue économique, du fait de la baisse drastique du budget consacré aux consommables.

    De plus, sur le plan écologique, ils génèrent beaucoup moins de déchets qu'un clearomiseur ou un cartomiseur.

    De par leur diamètre généralement plus imposant (typiquement 22 mm), les atomiseurs reconstructibles sont souvent associés aux MODs.

    3.Résistance / MODS ?

    A l'origine, le terme MOD est un diminutif de "modification". Certains passionnés ont en effet commencé à concevoir des cigarettes électroniques en modifiant des objets du quotidien (comme un tournevis électrique, par exemple).

    De nos jours, les MODs désignent des cigarettes électroniques de grande taille, dont la batterie est remplaçable et qui acceptent des accus de grande capacité. Ils sont réservés aux vapoteurs les plus exigeants tant sur le plan des fonctionnalités que sur le plan esthétique.

    Le terme "accu" désigne une batterie externe exclusive à l'utilisation des MODs. L'accu peut être de différentes tailles et diamètres. Ces deux notions sont généralement en corrélation avec l'autonomie et les performances dont disposera l'accu. Un accumulateur 26650 aura par exemple plus d'autonomie qu'un 18650.

    4.Quelles sont les pièces que je dois changer régulièrement ?

    La résistance doit être changer régulièrement toutes les deux à trois semaines selon la consommation du vapoteur.

    5.Quelle est la durée de vie de ma cigarette électronique ? 

    Il est difficile d’avoir une durée de vie moyenne car chaque vapoteur va vapoter plus ou moins souvent et de façon différente. Prendre soin de sa cigarette électronique permet d'augmenter sa durée de vie et d'optimiser ses performances. Donc pensez à remettre régulièrement du eliquide sans attendre que la cartouche soit vide car vous prendrez alors le risque de griller votre atomiseur. N'hésitez pas à dévisser parfois (disons une fois par semaine) votre cartouche de votre batterie, et à absorber, avec du papier, les quelques gouttes d'eliquide qui se trouvent sur le connecteur de la batterie (partie haute).

    Nettoyez votre cartouche au moins une fois par semaine (plus c’est encore mieux). Sinon basez-vous sur le goût de votre eliquide ou profitez d’un changement de eliquide de cette façon le goût ne sera pas altérer.

    Pour nettoyer votre cartomiseur, attendez d'abord d'être arrivé proche de la fin de votre eliquide, puisque vous allez le perdre.

    Lorsqu’il y a perte de saveur ou de hit, difficultés pour aspirer ou encore goût désagréable type brûlé c’est qu’il est temps de changer de résistance (s'il est passager, ça peut venir du fait que le haut de votre mèche n'était pas assez imbibé).

    Dans la pratique, environ tous les 30 ml d'eliquide consommés (ce qui correspond donc à 3 flacons de 10 ml). Attention c’est juste une indication, ne prenez pas cette indication pour argent comptant, si tout va bien, ne changer pas votre résistance. Moins vous aspirez fort, plus vous préservez votre résistance.

    Vous pouvez aussi remplacer le cartomiseur si vous en ressentez le besoin et au moins vous êtes assuré de repartir sur de bonnes bases.

    6.Pourquoi mon iStick affiche « Atomiser low » lorsque je visse mon atomiseur ?

    Cela veut généralement dire que la résistance utilisée dans votre atomiseur est trop basse.

    Tous les modèles n’acceptent pas les mêmes résistances.

    Par exemple l'iStick TC40W accepte des résistances de 0.05 à 1 ohm (mode contrôle de température) et de 0.15 à 3.5 ohm (mode puissance variable). L'iStick 100W accepte quant à elle des résistances de 0.15 ohm à 5 ohm. En revanche l'iStick Mini 10W ne pourra gérer que des résistances allant de 1 à 3 ohm.

    Afin d'éviter une incompatibilité entre la résistance de votre atomiseur et votre batterie, vérifiez les caractéristiques techniques de cette dernière et assurez-vous que les valeurs indiquées en “ohm” sur votre résistance se situent dans les limites d'utilisation prévues.

    7.Quel est le réglage optimal pour ma cigarette électronique ?

    La perfection n’étant pas de ce monde, la notion de réglage optimal n'échappe pas à cette règle.

    En effet, « la notion » de réglage optimal dépend beaucoup plus de l’équilibre à atteindre dans le réglage et le dosage des composants réunis dans une espèce de triumvirat composé de la résistance l’intention d’utilisation ou bien la chaleur maximale admissible ainsi que l'e-liquide dans sa composition et dans sa destination.

    De plus en plus, les résistances nouvelles font apparaître de manière assez claire la puissance maximale d’utilisation.

    Ainsi, il est assez aisé pour le néophyte d’avoir à utiliser son matériel dans les plages indiquées par les limites de tolérance de la résistance qu’il aura installée.

    Certains liquides avec un fort taux de nicotine par exemple et une grande proportion de propylène glycol ont une résistance assez limitée à la chaleur et quoi qu’il en soit ne produisent pas beaucoup de vapeurs, ce qui représente donc un intérêt limité pour celui ou celle qui est en recherche de vapes abondantes.

    En revanche, ce genre de composante triptyque (impédance généralement >1, voire 1,5 ohm ; puissance inférieure à 15 W ; et liquide avec plus de 60 % de propylène glycol) constitue un excellent compromis pour ceux qui veulent s’essayer à des saveurs exaltantes et des sensations en bouche à peu près similaire à une cigarette standard.

    À l’inverse, des résistances inférieures à 0,5 ohm et des puissances pouvant aller jusqu’à 40 voir 60 W offrent des débits de vapeurs très importants, mais parfois il est vrai au détriment des rendus de saveur.

    En définitive, il n’existe donc pas de réglage optimal si ce n’est le réglage correspondant à un équilibre recherché dans la limite de tolérance du matériel possédé et de la résistance installée.

    8.Pourquoi ai-je un goût de brûlé dans la bouche après plusieurs utilisations ? 

    Lorsque le eliquide n'est pas bien acheminé jusqu'à la résistance et son consommable (pas assez de coton, trop ou pas assez tassé), on peut rencontrer un fort goût de brûlé. C'est ce qu'on appelle un "Dry Hit".

    9.Fume-t-on plus avec la cigarette électronique ?

    La réponse est probablement oui et voici quelques éléments d’explication :

    En premier lieu il faut savoir qu'il est très hasardeux de comparer la cigarette électronique avec la cigarette de tabac. On ne fume pas avec la cigarette électronique on vapote ce qui est totalement différent. Il n’y a pas de combustion lorsque l’on vapote.

    On peut affirmer aujourd’hui que la vapeur produite par la cigarette électronique est beaucoup moins toxique que la fumée de cigarette. Ce qui est certain c'est qu'en l’absence de monoxyde de carbone et de goudrons, et en disposant d'une quantité de nitrosamines très faible (comparable à certains substituts nicotiniques vendus en pharmacie), la cigarette électronique offre une réduction des risques considérable pour un fumeur.

    Il faut garder à l’esprit qu’un fumeur fume pour la nicotine mais meurt tristement du goudron.

    Nous savons pour l’instant que la délivrance de nicotine dans le sang est 7 fois plus lente avec une cigarette électronique de troisième génération (type MOD) qu'avec une cigarette de tabac. Alors que la cigarette de tabac agit comme un véritable shoot que le fumeur s'administre pour maintenir un niveau de nicotine satisfaisant, la cigarette électronique demande beaucoup plus de temps pour arriver aux mêmes fins. Ainsi il n'est pas rare d'entendre les vapoteurs dire qu'ils ont le sentiment de “tirer” plus fréquemment sur leur e-cigarette qu'ils ne le faisaient avant avec leurs cigarettes.

    Donc oui on vapote davantage que l’on ne fume mais la nocivité du tabac est tellement élevée en comparaison avec la vapeur d'une cigarette électronique que cette affirmation doit être grandement relativisée.

    Le vapoteur va plus souvent vapoter sur sa cigarette électronique mais réduit considérablement ses risques en l'utilisant à la place d'une cigarette traditionnelle, et ce même si l'on vapote beaucoup. Même si les données sur la nocivité à long terme de l'e-cigarette manquent encore, celles concernant la nocivité du tabac sont par contre bien connues : le tabac tue un fumeur sur deux.

    N’oubliez pas que pour bénéficier d'une réduction des risques en tant que vapoteur il convient d'arrêter complètement le tabac. Ce n'est pas le nombre de cigarettes par jour que vous fumez qui importe vraiment, mais la durée d'exposition aux polluants. Le risque de mortalité prématurée associé directement au tabac augmente radicalement à partir d'une seule cigarette par jour.

    Donc essayez de faire la transition sur une période très courte. Pour une vraie réduction des risques il faut complètement lâcher la cigarette. Ne vous inquiétez pas de la fréquence à laquelle vous vapotez du moment que vous y prenez du plaisir. 

    10.La cigarette électronique fait-elle grossir ?

    C’est une question qui intéresse surtout ceux qui utilise la cigarette électronique pour arrêter de fumer car souvent dans ces cas-là on prend quelques kilos. Il est difficile de répondre à cette question parce que chaque personne est différente et réagira différemment à l’arrêt du tabac.

    Il y aura surement une petite prise de poids mais rien qu’une bonne hygiène de vie ne peut aider à régler. Alors remettez-vous au sport si ce n’est pas déjà fait, ayez une alimentation variée. Vous allez avoir de l’énergie à revendre donc autant l’utiliser pour faire des activités bonnes pour votre corps et votre esprit.

    11.Pourquoi ma cigarette électronique ne fait pas beaucoup de vapeur ?

    Il arrive parfois que la densité de vapeur, soit décevante pour le fumeur qui essaie pour la première fois la cigarette électronique.

    La vapeur est un élément d'appréciation très important et peut facilement rebuter le nouveau vapoteur en herbe si elle n'est pas à sa convenance. Si c'est le cas et que vous trouvez que votre cigarette électronique vous procure plus la sensation de fumer de la paille qu'autre chose, sachez que cela peut avoir deux origines.

    (Avant d'en faire la synthèse notez quand même que l'on ne tire pas sur une e-cigarette comme on le fait pour une cigarette traditionnelle. Cela requiert de prendre des bouffées plus lentes et plus longues.)

     

    •          1ère cause : Le choix d’un eliquide contenant trop peu de Glycérine végétale

    La Glycérine Végétale (VG) est l'un des ingrédients très courants dans la composition des eliquides, elle a la particularité de créer plus de vapeur que le Propylène Glycol (PG).

    Alors que le propylène glycol est reconnu pour transporter mieux les arômes et participer plus à la sensation de hit dans la gorge, la glycérine végétale apporte elle ce volume de vapeur supplémentaire et parfois manquant à certains eliquides. Si vous avez l’impression que votre eliquide ne produit pas assez de vapeur, jetez un œil à sa composition. Il existe des eliquides 20% VG / 80%PG, 30/70, 50/50 voire même des eliquides 100% VG. L'inconvénient de la glycérine végétale étant de boucher un peu plus les atomiseurs car plus grasse que le propylène glycol, le ratio 30% VG / 70% PG est un bon compromis.

     

    •          2ème cause : Du matériel peu performant

    Le second paramètre à prendre en compte pour varier le volume de vapeur étant bien entendu le matériel lui-même. Selon le modèle de cigarette électronique vous pourrez faire plus ou moins de réglages pour améliorer votre vape. Atomiseur, clearomiseur ou cartomieur sont des termes avec lesquels vous allez devoir vous familiarisez. Chaque type de modèle à sa particularité et il est un peu difficile d’expliquer en détail l’incidence de chacun d’eux sur la production de vapeur. Ils ont presque tous tendance à se boucher au fur et à mesure de leur utilisation, l'entretien de votre matériel est donc à prendre également en considération.

     

    •          3ème cause : Atomiseur bouché

    Même si la durée de vie des atomiseurs n'est pas éternelle, le fait de les entretenir permet néanmoins d'optimiser leurs bons fonctionnements. Il existe des méthodes de nettoyage très simples pour chaque modèle. Ces méthodes simples impliquent le plus souvent de l'eau chaude, du souffle ainsi qu'un certain temps de séchage. Le bricoleur bien équipé pourra aussi trouver son bonheur dans des procédés plus techniques à l'eau oxygénée, vinaigre blanc et autre bicarbonate. Renseignez-vous auprès de votre vendeur, il pourra sûrement vous proposez d’autres méthodes.

     

    •          4ème cause : Voltage trop faible ou mal adapté

    Un autre paramètre à prendre compte pour optimiser le volume de vapeur est l'adéquation entre votre batterie et le type de résistance utilisée dans votre atomiseur. Un voltage élevé va chauffer un peu plus la résistance et donc créer plus de vapeur, par contre il faut que cette résistance soit adaptée, ce ne sont donc pas tous les types d'atomiseurs qui peuvent supporter de hauts voltages.

    Donc pour le débutant dans la plupart des cas le volume de vapeur peut être amélioré par l'utilisation de eliquides avec un plus fort dosage de Glycérine végétale et par l'usage d'un matériel correct. Pour le vapoteur confirmé, Il faudra faire attention à des aspects plus techniques comme le voltage des batteries et leur adéquation avec leur type de résistances.

Attention

Pour acheter les produits contenant de la nicotine vous devez être majeur. Vapoter avec la cigarette électronique n'est pas reconnue comme une aide au sevrage tabagique.

En visitant ce site, vous confirmez être majeur :

NON OUI JE SUIS MAJEUR