Les professionnels de la vape ont jusqu'à janvier 2017 pour faire leur transitio

Publié le : 27/05/2016 11:18:12
Catégories : Infos

La patience est une vertu dit-on et bien celle des professionnels de la vape va être mise à rude épreuve. Le 20 mai tous les Etats européen ont transposé la directive tabac dans leurs législations mais l'incertitude perdure puisque les autorités ne sont de toute façon pas toutes prête à mettre en place le système de notification et d'enregistrement prévu par la TPD.

Le 20 mai les vapoteurs avaient été alarmé par un message de la société anglaise Cuts Ice qui a développé notamment le fameux Red Astair tant apprécié: 

« La TPD ne nous permet pas de fournir nos produits aux consommateurs de l'UE, à l'exception du Royaume-Uni. Nous sommes attristés, mais ce sera le cas jusqu'à nouvel ordre. »

Finalement le directeur général de l'entreprise doit faire un communiquer pour calmer les inquiétudes des vapoteurs: 

« Il y a eu une méprise due à un de nos posts sur Facebook. La vente via nos distributeurs n’a jamais été remise en cause. L’arrêt de vente de nos produits ne concernait que la vente aux consommateurs hors Royaume-Uni, via notre site Web. »

« A l’exception du Royaume-Uni, la plupart des Etats-membre de l’EU n’ont pas mis en place de processus d’enregistrement des sociétés*. Finalement, mardi, le Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) nous a confirmé que, jusqu’à la mise en place de ces portails d’enregistrement par les différents Etats-membres, nous pouvons continuer à commercialiser nos produits comme d’habitude. »

Donc la rumeur qui a enflé ne concernait enfaite que la vente des eliquides de Cuts Ice au sein du reste de l'UE via leur site internet mais cela reflète bien l'ambiance qui règne au sein de la communauté. Après le 20 mai, on a vu des sites de vente en ligne fermer tout simplement parce que les propriétaires n'étaient pas sûre de la marche à suivre.

En France on attend que l'Etat désigne l'institution qui sera chargé d'enregistrer les notifications permettant de mettre en vente un produit et que les modalités de ces notifications soient définies (prix de la notification, formulaires...etc). 

Chez Smok-it on attend de voir mais pour l'instant on ne change rien. Pour les entreprises qui vivent de leurs exportations la situation est aussi compliqué puisqu'il leur faudra attendre que tous les états où ils exportent mettent en place le système. En attendant que nos amis vapoteurs ne s'inquiète pas, les professionnels de la vape ont bien l'intention de profiter de la période de transition et de ne rien changer à leurs habitudes de vente pour l'instant. 

Jean Moiroud, président de la Fivape, est en contact régulier avec la Direction générale de la Santé (DGS). Il temporise :

«Jusqu’à janvier, il faut voir ça vraiment comme une période transitoire (…) et le gouvernement le voit comme ça aussi. Je n’imagine pas la DGCRRF vérifier les vitrines des boutiques avant cette date, par exemple. En janvier, par contre, la DGCCRF va entrer en action. L’objectif de la profession, c’est de se mettre au carré avant cette date. Il ne faut pas oublier une chose, c’est que la législation va durer de 7 à 9 ans, donc si la loi est plutôt favorable, ce sera positif. »

 

On vous tiendra au courant a fur et à mesure des changements.

Articles en relation

Partager ce contenu

Attention

Pour acheter les produits contenant de la nicotine vous devez être majeur. Vapoter avec la cigarette électronique n'est pas reconnue comme une aide au sevrage tabagique.

En visitant ce site, vous confirmez être majeur :

NON OUI JE SUIS MAJEUR